1. Dans les étages supérieurs du vaisseau amiral
  2. «C'est le rayon Europe à Auchan»
  3. La donnée suit à la trace les promesses de campagne
  4. Comparer des pommes avec des pommes
  5. Le pilote

L'Europe, c'est leur rayon

Défilez vers le bas pour lancer le reportage

L'Europe, c'est leur rayon
Défilez vers le bas pour lancer le reportage
Dans les étages supérieurs du vaisseau amiral

Quelque 800 personnes travaillent pour Eurostat à Luxembourg, dans un endroit où vous n'imagineriez pas a priori les croiser et où, pourtant, il peut vous arriver de faire votre marché.

Une passerelle reliant les deux bords du bâtiment

Une passerelle reliant les deux bords du bâtiment

Un reportage de

Romain Schanck

Dominique Nauroy

En arrivant de bon matin dans le parking souterrain du centre commercial Auchan au Kirchberg, on peut s'étonner de voir plus de voitures que de clients dans le magasin lui-même et la galerie marchande. Normal : les employés d'Eurostat utilisent ce même parking.

Ce sont eux que votre regard peut croiser lorsque, déambulant dans la galerie marchande, vous levez les yeux vers une silhouette qui traverse l'une des nombreuses passerelles qui surplombent cet espace.

Eurostat a emménagé à l'automne 1998 dans ces locaux, presque deux ans après l'ouverture d'Auchan à Luxembourg, le 26 novembre 1996. L'Office statistique de l'UE se trouvait auparavant intégré au bâtiment Jean Monnet. Aucun plan de déménagement n'est prévu à court terme.

«C'est le rayon Europe à Auchan»

Eurostat occupe les trois derniers étages du bâtiment, à gauche comme à droite de la galerie. Mais l'entrée est plutôt discrète : située rue Alponse Weicker, sur l'un des côtés latéraux du bâtiment, elle est signalée par trois panneaux indiquant qu'ici, nous entrons dans un espace de la Commission européenne. « C'est le rayon Europe à Auchan », a-t-on un jour tenté d'expliquer, raconte pour l'anecdote la chef de l'unité Communication, Bettina Knauth.

Plaque Eurostat

Plaque Eurostat

Comme pour le bâtiment Jean Monnet, l'espace utilisé ici est loué.

Vue depuis la galerie

Vue depuis la galerie

Environ 800 personnes travaillent aujourd'hui pour Eurostat, dont près des trois quarts sont fonctionnaires européens. L'Office statistique est rassemblé ici au complet, ce qui est indiscutablement une force, dans la mesure où le fait qu'une DG de la Commission se trouve tout entière réunie en un seul lieu, qui plus est à Luxembourg, n'est pas nécessairement la règle, considère Louise Corselli-Nordblad, de l'unité Communication. Seules quelques personnes se trouvent à Bruxelles.

Unité Communication

Unité Communication

Louise Corselli-Nordblad, Tim Allen et Bettina Knauth, chef de l'unité Communication

Le bâtiment abrite par ailleurs le Bibliothèque centrale de la Commission européenne au Luxembourg, qui est notamment ouverte aux étudiants et chercheurs. Elle propose entre autres plus de mille périodiques.

La bibliothèque de la Commission

La bibliothèque de la Commission

La donnée suit à la trace les promesses de campagne

Trente nationalités sont représentées chez Eurostat, un chiffre qui n'a rien d'extraordinaire quand on commence à se plonger dans les arcanes des institutions européennes. Les pays candidats pour devenir à terme membres de l'UE y délèguent des stagiaires.

Dans les couloirs d'Eurostat

Dans les couloirs d'Eurostat

L'anglais et le français sont les deux langues de travail utilisées chez Eurostat, « et souvent les deux dans une même réunion », mais on parle également allemand, précise Mme Louise Corselli-Nordblad.

Des bureaux individuels occupent l'essentiel de la surface mais Eurostat bénéficie également de quelques salles de conférence et d'une cantine.

Vincent Bourgeais, Service presse, Media support
Julia Urhausen, Service presse, Media support

Les couloirs courent parallèlement à la galerie marchande, soit sur quelque deux cents mètres, distance qui n'a cependant rien de déconcertant pour qui vient du « Jean Monnet ».

Par la statistique, Eurostat offre une image de la société et permet à chacun de voir si elle évolue conformément aux promesses des représentants politiques, qu'il s'agisse d'emploi, d'environnement, d'égalité au travail. Une image pays par pays ou comparative, indiquant en un clin d’œil qui fait mieux, qui est à la peine, quel voisin a une situation potentiellement plus enviable et quels effets réels peuvent avoir une politique nationale et européenne sur un, cinq ou dix ans.

Comparer des pommes avec des pommes

Eurostat ne se substitue pas aux instituts nationaux de la statistique mais en recueille les données, les harmonise et les agrège, ainsi que l'explique Denis Leythienne (Unité Marché du travail).

Denis Leythienne

Denis Leythienne

A cette fin, il coordonne d'abord des réunions méthodologiques avec des représentants des instituts de statistique des Etats membres, afin de déterminer notamment les normes et moyens de collecte des données.

Il est essentiel de comptabiliser les chômeurs en Finlande ou au Portugal de la même façon qu’en Irlande ou en Allemagne. Un règlement européen est adopté dans le but d'assurer une comparaison dans le temps et dans l'espace (entre Etats membres).

Entrée d'Eurostat, rue Weicker

Entrée d'Eurostat, rue Weicker

Une fois l'accord sur la méthode entériné, Eurostat se lance alors dans la phase de production, c'est-à-dire de réception des chiffres des pays, ce qui donne lieu à la publication régulière de dossiers et de communiqués de presse, par exemple sur les chiffres de l'emploi, de la croissance, de la dette, du développement durable, etc. Eurostat couvre en effet des domaines aussi variés que l'économie, le social, le tourisme, les transports, le commerce extérieur, etc. Ces communiqués sont en général bâtis selon le même modèles : qui occupe la tête du peloton, qui est à la traîne, comment se positionne un Etat membre précis par rapport à la moyenne européenne, quelles évolutions sont notables, etc.

Nikolaos Roubanis

Nikolaos Roubanis

Une vingtaine de communiqués de presse sont publiés chaque mois et en moyenne 270.000 internautes les lisent, impriment ou téléchargent chaque mois. Eurostat a également son compte twitter, @EU_Eurostat, suivi par quelque 27.500 followers. L'ensemble des données et publications sont en accès libre sur epp.eurostat.ec.europa.eu.

Eurostat ne se contente pas de collecter les données nationales mais peut également alerter un Etat membre en cas de donnée jugée anormale. En revanche elle se limite à une analyse purement statistique, par exemple sur l'inversion de la courbe du chômage en zone euro, ou dans l'ensemble de l'UE. Les rapports plus politiques sont directement issus des services de la Commission, située à Bruxelles, même si Eurostat peut en être le co-auteur, précise Nikolaos Roubanis, de l'Unité Transports.

Ainsi, dans le cadre d'un livre blanc sur le transport qui affiche la volonté de l'UE de réduire le fret routier pour le dévier sur le fluvial ou les chemins de fer, Eurostat peut livrer un instantané chiffré qui indique dans quelle mesure on se rapproche ou on s'éloigne de l'objectif fixé.

Le pilote

Eurostat est depuis 1953 le pilote du système statistique européen. Mais, pris dans son ensemble, en additionnant les employés des instituts nationaux, on peut évaluer ce dernier à quelque 50.000 personnes.

Eurostat coopère également avec les organisations internationales et les pays tiers afin de faciliter la comparabilité des statistiques européennes avec les statistiques produites dans d’autres systèmes statistiques et, le cas échéant, d’aider les pays tiers à améliorer leur système statistique.