1. Un éditeur unique en son genre
  2. 2, rue Mercier
  3. Derniers moments à Gasperich

La maison d'édition de l'Europe

Patientez puis défilez vers le bas

La maison d'édition de l'Europe
Patientez puis défilez vers le bas
Un éditeur unique en son genre

Un reportage de

Romain Schanck

Dominique Nauroy

Avec la participation de

Monique Dejeans

Jean-Philippe Tempe

L'Office des publications emploie quelque 660 fonctionnaires à Luxembourg, répartis sur trois sites : rue Mercier et rue Fischer dans le quartier Gare, rue Emile Bian dans la zone de la Cloche d'Or à Gasperich.

2, rue Mercier

2, rue Mercier

135, rue Adolphe Fischer

135, rue Adolphe Fischer

3, rue Emile Bian

3, rue Emile Bian

C'est la maison d'édition des institutions et des autres organes de l'Union européenne. Elle est responsable de la production et de la diffusion des publications de l'Union européenne sur tous supports et par tous moyens, et cela simultanément en 23 langues.

A sa tête : la Luxembourgeoise Martine Reicherts, depuis 2007. Elle a été entre 1998 et 1999 la porte-parole de Jacques Santer, quand celui-ci était le président de la Commission européenne. Elle a par la suite été directeur de l’Office pour les infrastructures et la logistique à Luxembourg (OIL), qui gère les bâtiments et les installations des institutions européennes basées ici.

Les origines de l'Office remontent au service des publications de la CECA, qui éditait le Journal officiel de la CECA à partir de 1952. En 1969, l'Office des publications officielles a été constitué en tant qu'organe interinstitutionnel.

L'Office publie chaque jour ouvrable le Journal officiel de l'Union européenne dans toutes les langues officielles, phénomène unique dans le monde de l’édition. Il publie également divers autres titres, sur papier ou sous forme électronique, relatifs aux activités et aux politiques de l'Union européenne. Par exemple, le Rapport général sur les activités de l'UE.

L'Office propose en outre plusieurs services en ligne :

  • EUR-Lex, portail d'accès à la législation européenne.

  • EU Bookshop, pour les publications des institutions, agences et autres organes communautaires, destinées à différents lecteurs (enfants, adolescents, grand public et initiés, les premiers se dirigeant vers le coin BD ou les livres de coloriage, les derniers vers les recueils de jurisprudence par exemple). Il offre un accès immédiat au contenu des publications par le biais d’une fiche bibliographique détaillée et permet de télécharger gratuitement les publications récentes.

  • Le Portail données ouvertes de l'Union européenne

  • Tenders Electronic Daily, (TED), portail communautaire des marchés public européens.

  • Le code de rédaction interinstitutionel pour les règles et les conventions d’écriture standardisées.

  • CORDIS, service européen d'information sur la recherche et le développement.

  • EU Whoiswho, annuaire électronique des institutions, organes et agences de l’Union européenne.

  • EuroVoc, thésaurus multilingue de l'Union européenne.

2, rue Mercier

Cet immeuble, loué, est le bâtiment principal de l'Office.

Sixième étage

Sixième étage

Le bâtiment Mercier abrite plusieurs services administratifs et de production et notamment des correcteurs pour toutes les langues dans lesquelles une publication est éditée, notamment le JO, et des graphistes.

Le Journal officiel comprend deux séries connexes: la série L (pour la législation) et la série C (pour les informations et avis) ainsi qu'un supplément (la série S, pour les avis de marché). Il existe également une section électronique à la série C, appelée " JO C E".

Au total, 957 éditions du JO ont été publiées par l'Office en 2013. Par ailleurs, l'Office a édité 9.153 publications, qui traitent de thèmes aussi divers et variés que la qualité de l'air en Europe, ou des eaux de baignade, les impacts du changement climatique, les possibilités de financement de l'UE, l'éducation, les systèmes de transport intelligents ou encore la politique de concurrence. Le périmètre est très large, des publications grand public (Douze leçons sur l'Europe, L'histoire de trois générations d'agriculteurs, L'ABC du droit de l'UE ou encore Boiriez-vous l'eau des égoûts ?) aux ouvrages plus pointus (Be aware be secure : synthèse des résultats du premier Mois européen de la cybersécurité). Un petit aperçu des publications clés se trouve ici.

Façace latérale du bâtiment

Façace latérale du bâtiment

Le JO existe sous format électronique depuis 1998 mais ce n'est que depuis le 1er juillet 2013 que l'édition électronique a valeur légale. Ce document est signé par une personne autorisée de l'Office au moyen d'une signature électronique qualifiée horodatée du jour de publication. Il faut pour cela s'authentifier via un certificat LuxTrust. Huit personnes sont autorisées à signer électroniquement pour le compte de l'OP. La signature utilise le protocole XAdES-T (XML Advanced Electronic Signature – Timestamp).

L'un des responsables de la signature électronique

L'un des responsables de la signature électronique

Une équipe multimédia est chargée d'éditer des contenus s'adaptant aux nouveaux supports de lecture (terminaux mobiles, liseuses électroniques, etc.).

Les publications, JO y compris, sont stockées sur des serveurs informatiques hébergés dans l'immeuble. L'ensemble des JO est stocké sur 0,5 pétabyte, soit quelque 500 terabytes. Ce qui représente encore l'équivalent, en papier, d'une piscine olympique. La consommation électrique de ce data center est celle de 2.000 foyers.

Mais les archives sont également stockées sous forme papier, au troisième sous-sol.

Une archive miroir se trouve à Aubange.

Sas de communication avec la Poste

Sas de communication avec la Poste

Cette porte permettait auparavant de communiquer avec l'immeuble de la Poste, situé de l'autre côté de la rue.

Jusqu'en décembre 2003, chaque langue avait sa couleur. Depuis l'élargissement de 2004, ce type de repérage a été abandonné.

Façade intérieure

Façade intérieure

Au rez-de-chaussée, les locaux de l'ancienne imprimerie sont rafraîchis pour accueillir, à la fin de l'année, le personnel qui se trouve encore à Gasperich. A l'origine, l'Office disposait d'une imprimerie mais elle fait appel depuis 2002 à des prestataires externes.

Cantine

Cantine

Dans la cantine, un espace permet aux fonctionnaires de déposer des livres et d'en emprunter, en toute liberté.

Livres en libre-service

Livres en libre-service

Le bâtiment comporte également une salle de formation, une salle de téléconférence, plusieurs salles de réunion.

Salle de conférences, dernier étage

Salle de conférences, dernier étage

Vues depuis le dernier étage

A quelques pas du bâtiment de la rue Mercier, l'Office occupe un deuxième bâtiment, rue Fischer, où se trouvent les services en charge de la communication et de la gestion des bases de données.

rue Fischer

rue Fischer

Derniers moments à Gasperich

Dans la zone de la Cloche d'Or, face à la Poste, l'Office dispose d'une plate-forme logistique de stockage et de distribution des documents. Toutes les publications éditées par l'OP sont regroupées ici. Elles sont au préalable imprimées dans différents pays d'Europe. Un autre stock se trouve à Aubange.

Il reste toutefois un dispositif d'impression à la demande (print on demand, POD) à Gasperich, qui traite au plus tard le lendemain la demande faite par un internaute ou un fonctionnaire.

Rapport annuel 2013

Rapport annuel 2013

Il y a quelques années, seulement 10% des envois répondaient à des demandes POD ; cette proportion représente aujourd'hui près de 90% du total. La politique de la Commission visant à réduire le recours au papier n'est pas étrangère à ce renversement. Le POD offre par ailleurs des économies en termes de stockage. Il permet enfin de répondre à des demandes de moyen tirage (jusqu'à 700 exemplaires d'une brochure).

Entrée du «Print on Demand»

Entrée du «Print on Demand»

Le centre stratégique EU Bookshop : tout ce qui est demandé sur le site Internet, soit en moyenne 350 publications chaque jour, est traité ici.

Centre stratégique EU Bookshop

Centre stratégique EU Bookshop

La plupart des ouvrages sont gratuits.

Provisions

Provisions

Une ligne d'emballage met sous film et adresse des documents destinés à des abonnés. Douze mille courriers peuvent être traités par heure.

L'Office effectue un premier travail de tri, ce qui lui permet de négocier des tarifs plus abordables avec la Poste belge. Tout est acheminé depuis Zaventem avant d'être redistribué depuis cet endroit. L'Office travaillait, auparavant, avec la Poste luxembourgeoise. En 2012, un appel d'offres a été lancé par la Commission européenne et c'est la Poste belge qui a remporté le marché.

L'entrepôt de Gasperich est loué depuis près d'un quart de siècle par l'OP, mais ce dernier le quittera en novembre 2014. Certains services seront externalisés, et la trentaine de fonctionnaires qui y travaille sera rapatriée dans le bâtiment de la rue Mercier.

En attendant le déménagement

En attendant le déménagement